Le recouvrement judiciaire de créances commerciales

Alors que le défaut de paiement des clients ne diminue pas, quelles solutions mettre en œuvre pour assurer le recouvrement des créances commerciales impayées.

Dès lors que les démarches amiables sont demeurées vaines, l’entreprise se trouve confrontée à un choix cornélien.

Faut-il investir dans une, voire plusieurs procédures judiciaires que l’on dit longues et couteuses au risque d’alourdir la charge d’un passage en perte.

Si la représentation n’est pas obligatoire devant le Tribunal de Commerce, le recours aux services d’un Avocat apparaît en fait indispensable. Reste à savoir qui va assumer la charge des honoraires d’Avocat et au-delà, de ceux des huissiers et autres organismes d’informations auxquels il sera nécessaire de faire appel pour exécuter la décision rendue.

La question cruciale est de savoir qui veut assumer le risque des frais. Ni les assureurs crédit, ni les cabinets de recouvrement n’ont convenance à le faire. Nonobstant les affirmations de leurs documentations commerciales, leur modèle économique s’y oppose.

Il faut donc trouver un professionnel du contentieux qui accepte de supporter la charge en cas d’impécuniosité du client indélicat.

La solution existe. Il faut me la demander ou accepter que l’impunité se développe !


Warning: Division by zero in /homepages/29/d740303421/htdocs/wp-includes/comment-template.php on line 1439
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.